dimanche 19 janvier 2014

La voleuse de livres - Markus Zusak.



Résumé : " 1939. En Allemagne nazie, le pays retient son souffle. La Mort n'a jamais été aussi occupée et jamais elle ne le sera autant. 

Un roman où il est question : 
d'une fillette
de mots 
d'un accordéoniste
de fanatiques 
d'un boxeur juif
d'un certain nombre de vols... 

C'est la Mort elle-même qui raconte cette histoire. Dotée d'un humour noir, sarcastique, mais compatissant, elle est témoin de la folie des hommes. Tout semble perdu d'avance, sauf quand se distinguent des enfants rebelles et des Allemands qui n'obéissent pas aux règles... " 


J'ai recopié le résumé au dos de mon édition, car je le trouvais meilleur que celui au dos de l'édition de poche qu'on peut trouver sur Amazon ^^ 

J'ai emprunté ce livre à la bibliothèque il y a deux semaines, car j'en entendais parler un peu partout, toujours en bien, et que, comme beaucoup, j'ai eu envie de le lire avant que le film sorte au cinéma. ^^ 

Dans ce livre, on découvre la vie de Liesel Meminger, une fillette de 10 ans, qui est emmenée par sa mère à Molching, près de Munich, chez des parents nourricier, car elle n'a plus les moyens de s'occuper d'elle elle-même. L'histoire se déroule de 1939 à 1943, et on suit la vie de Liesel entre ce laps de temps. 

J'en dis délibérément le moins possible sur l'histoire, car c'est vraiment un livre qu'il faut découvrir, et je n'ai pas envie de spoiler ! 

Au niveau de la forme, le livre est découpé en 10 parties, chacune correspondant la plupart du temps à l'un des livres de Liesel. On découvre Liesel au fil des parties, et on voit également l'évolution de la guerre au fur et à mesure que les années passent.  

Pour ce qui est de l'angle prit pour raconter cette histoire, je l'ai trouvé très original et intéressant. Je n'ai pas lu beaucoup de romans parlant de la Seconde Guerre Mondiale, mais c'est la première fois que je vois un livre aborder ce sujet sous cet angle. Raconter cette partie de l'Histoire du côté Allemand, et plus particulièrement, du côté d'Allemands qui ont refusés d'adhérer aux idées Nazis, c'était vraiment une bonne idée. Ca permet d'avoir une vision encore différente de la guerre, et de se rendre compte que ça ne devait pas être facile non plus d'être Allemand à cette période si on n'était pas d'accord avec les idées d'Hitler. 

Au niveau des personnages, ils sont pour la plupart vraiment attachant. Liesel est une héroïne plaisante. C'est une petite fille courageuse et intelligente, à qui on s'attache rapidement. On suit ses aventures, on l'accompagne dans ses vols de livres, dans ses escapades avec son ami Rudy... De plus, pour une personne qui aime les livres, c'est vraiment plaisant de lire l'histoire d'une fille qui les aiment tant ! :) 

J'ai également beaucoup aimé Rudy. C'est le meilleur ami de Liesel, et il est vraiment adorable. Il est tellement gentil et dévoué, c'est vraiment un ami sincère, sur qui Liesel peut compter et réciproquement. Leur amitié est vraiment très importante, elle les aident vraiment à tenir dans les coups durs, et leur permet de se changer les idées. 

Quant à Rosa et Hans Hubermann, les parents nourriciers de Liesel, ils sont formidables ! Rosa, malgré son langage parfois vulgaire ( je vous jure que parfois j'ai envie de dire " Saumensch " ou " Saukerl " quand quelqu'un m’énerve à force de l'avoir lu dans le livre ! xD ) est vraiment d'une grande bonté, et aime profondément Liesel, même si ça ne l'empêche pas de lui donner des Watschen ( comprendre " une bonne raclée " ) de temps en temps quand Liesel fait des bêtises. Quant à Hans, c'est simple, c'est mon coup de coeur parmi les personnages ! J'ai rarement rencontré de personnage aussi formidable que lui ! Il est d'une droiture, d'une bonté, d'une générosité ! C'est vraiment une personne fantastique, qu'on aimerait connaitre dans la vraie vie. Il est d'une gentillesse infinie, il est toujours juste et ne fait que ce qu'il pense l'être, il ne fait pas ce qu'il n'a pas envie de faire, même si cela risque de lui attirer des ennuis, il suit ses propres règles, et ne retourne jamais sa veste. Il prendra d'ailleurs le risque, avec l'accord de Rosa et Liesel, de cacher Max Vandenburg, un juif, dans leur cave, malgré les risques énormes que cela représente. Vraiment, j'ai beaucoup, beaucoup aimé Hans Hubermann ! ( Et, ça n'est pas très pertinent, mais je n'ai pas pu m'empêcher de l'imaginer sous les traits de James Cromwell ( vous savez, l'acteur qui joue Arthur Hoggett, le fermier dans Babe, le cochon devenu berger ? ), parce que la droiture et la bonté de Hans m'ont fait penser à Arthur Hoggett qui est pour moi un peu le même genre de personnage. En plus, Hans Hubermann est décrit comme étant grand, et James Cromwell est grand aussi, donc voilà xD )  

Et, en parlant de Max Vandenburg, c'est également un personnage très attachant et très intéressant. Il est torturé, en proie à toutes sortes de sentiments contraires : la culpabilité de mettre les Hubermann en danger, mais la reconnaissance de les voir accepter de le cacher, la colère d'être traité comme un moins que rien juste parce qu'il est juif, la peur d'être découvert... De plus, sa présence donne du suspens, on a peur qu'il soit découvert et que les Hubermann et lui aient des ennuis. 

J'ai également aimé les relations entre Liesel et les autres personnages. Sa relation avec Hans est vraiment plaisante. Ils deviennent très vite proches et confidents. Ils s'aiment sincèrement, et j'ai aimé la dévotion de Hans à l'égard de Liesel, quand toutes les nuits à son arrivée, il vient la retrouver dans sa chambre pour la consoler après ses cauchemars. De plus, c'est lui qui lui fait son plus beau cadeau, il lui apprend à lire. 
La relation entre Liesel et Rudy est également très plaisante, ils s'entendent très bien, et passe de bons moments ensemble, à jouer au football ou à faire du vélo, ce qui leur permet d'oublier quelque temps la réalité autour d'eux. 
De même pour la relation entre Liesel et Max. Liesel ne s'arrête pas à son statut de " juif ", et apprend à le connaitre. Elle découvre un homme gentil, intelligent et intéressant, et très vite ils se lient d'amitié. Liesel est très importante pour Max, c'est elle qui l'aide à tenir le coup, et lui remonte le moral alors qu'il passe journée après journée enfermé dans le sous-sol. 
J'ai également aimé la relation entre Liesel et Ilsa Hermann, la femme du Maire, et celle entre Liesel et Rosa aussi. :) 

Maintenant, parlons un peu de la narration ! Je dois dire que le fait que ce soit La Mort qui raconte cette histoire, m'a mise légèrement mal à l'aise les deux premières pages, mais je m'y suis vite habituée au final. ^^

Mais la narration est brillante. Déjà, ce doit être très difficile de se mettre dans la peau de " La Mort ". Pourtant, on a réellement l'impression que c'est elle qui parle. De plus, Markus Zusak réalise l'exploit de la rendre presque " sympathique ". Son récit est entrecoupé d’apartés qui font souvent sourire, et d'une manière général l'humour est plutôt présent dans ce livre, ce qui la rend réellement " plaisante ", et nous ferait presque oublier momentanément qui raconte cette histoire ( même si le livre est si bien écrit qu'il y a toujours un élément qui nous empêche de l'oublier ^^ ). C'est une narratrice agréable à lire, et à de nombreuses reprises, Markus Zusak lui donne un aspect compatissant, elle fait son travail parce que c'est son travail, mais ne retire aucun plaisir à emporter les âmes de tous ces morts. De plus, elle est dotée de beaucoup d'humour et de sagesse. 

Autre tour de force, on a l'impression que Markus Zusak raconte des événements qu'il a lui même vécut, dont il a été témoin. Chaque élément est si précis, si détaillé, et les personnages sont si réels, on a vraiment l'impression que " La Mort " sait tout, c'est assez bluffant ! Cette histoire, ces personnages, ils pourraient tout à fait avoir existé. Les personnages sont tous creusés, ont les cernes très bien et on en sait beaucoup sur eux grâce en partie aux apartés de la narratrice.Ce livre est extrêmement bien écrit, on sent tout le travail de recherches et d'éléments précis, que ce soit des éléments réels-historiques ou inventés. Et pourtant il reste très facile à lire, ce qui est encore plus bluffant !  Pour toutes ces raisons, l'écriture de Markus Zusak est vraiment impressionnante et exceptionnelle ! 

En résumé, ce livre est un coup de coeur, et je vous le conseille TRÈS vivement de lire, vous ne le regretterez pas !!! :) 

8 commentaires:

  1. La seule chose que j’espère, c'est que le film sera à la hauteur...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi !! On verra quand il sera sorti ^^

      Supprimer
  2. Ce livre à l'air vraiment intéressant et excellent, je le retiens il m'intrigue :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, si tu as l'occasion de le lire, je te le conseille, il est vraiment super ! :)

      Supprimer
  3. Il est déjà dans ma wishlist, mais là tu m'as encore plus donné envie de le lire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oooooh :) Je suis contente si j'ai pu te donner encore plus envie de le lire ! :) J'espère que tu auras rapidement l'occasion de le lire ! :)

      Supprimer
  4. Coup de coeur pour moi aussi :) ♥

    RépondreSupprimer